Texte 1 :

Vous vivez dans une époque bien différente de celle que vous aviez connue dans votre jeunesse.
Vous avez même oublié.

Un bruit. Des éclats.
Vous courez.

Plus par habitude que par peur. Plus par réflexe que par envie.

À force de pratique, vous avez acquis une aptitude hors-norme. Ou plutôt, hors-ancienne-norme.
Vous vivez dans une époque bien différente de celle que vous aviez connue.        Quand ?
Vous avez même oublié.

Là, des ruines. Un abri.
Vous entrez.

Vous êtes seul.         Tout le monde l’est. Maintenant.

Ce sport n’est pas nouveau. Il l’est pour vous. Enfin, plus maintenant. Plus depuis le début de la guerre.
Vous vivez dans une époque bien différente.        De quoi ?
Vous avez même oublié.

Des marches. Plus haut, un toit.
Vous observez.

Rien. Des ruines. Des trous. Béant.        L’œuvre du nucléaire.

Survie. Un mot qui a perdu son sens. Un sport qui fait vibrer la jeunesse. Un prétexte au massacre.
Vous vivez.

Vous avez même oublié.


_____________________________________________________________________________________



Le deuxième texte est un centon d’après des textes d’Andy Goldsworthy. Ces bouts de phrase réarrangé en un seul texte n’ont pas été modifiés.
Ce texte mets en œuvre un dialogue à différente temporalité et plusieurs protagoniste. Pour éviter de perdre le lecteur et afin de rendre le tout cohérent, je joue sur la police d’écriture.

Texte 2 :



            ─    Il se peut que j’imagine certaines choses que j’ai vues.



Maison Blanche


Je suis ici parce que Washington m’a demandé de faire un travail. La suppression de...

      ─    Thomas Riedelsheimer ?!

Ce Rouge est tellement insaisissable !


                  L’ambiance était quelque peu tendue.



      ─    Ce n’est pas sans risques…
      ─    Un lieu ?
      ─    La Forest. Les ruines de St Madeleine.






Last night the meeting took place


Arrivés tard hier. Ne suis allé sur l’île que ce matin.
J’espère en allant à la source, mieux percevoir ses origines et sa relation avec le pays.



                  Je ne suis resté là que très peu de temps.



D’après des conversations de bistrots, la réunion a eu lieu hier soir.



                  Belle et claire journée. Beaucoup de feuilles sur le sol.
                  La lumière était extraordinaire ; pur moments hypnotiques, donnant presque la nausée.
                  Le vent secouait violemment les arbres alentour.
                  Cela me rappelle un travail fait en Cumbria, en 1984. Je ressens très souvent le besoin de détruire...
                  Et de recommencer.

                  Lorsque j’ai terminé, je ne vois que les erreurs. Les erreurs sont
                 réelles.


                  Je me bats pour la survie !



Le sol de la forêt devient un motif de camouflage qui rompt les formes et les couleurs.





Ruines de St Madeleine.



                  Thomas R. était là, à moitié dans l’ombre.

                  Ce Rouge était un choc.
                  C’était hors de contrôle, je n’étais pas préparé à ce qui se passait !
                  Il était rapide et fugitif.

                  Je... Je fus pris par surprise. Je ne savais pas quoi faire !



J’ai oublié certains outils et le câble du démarreur de la scie.
J’ai atteint le bord inférieur de la cavité. La colonne.




                  Bizarrement, le Rouge paraissait plus intense... Du sang !
                  Cela fait 28 ans que j’exerce. J’avais déjà exécuté... Je...
            ─    C’est l’un des traitements les plus brutaux et les plus cruels qui se
                  puissent infligés à un ancien Rouge !
                  Sa disparition a marqué ce lieu d’une profonde tristesse.



J’espère pouvoir m’expliquer.




La couleur s’éteignit lorsque le Soleil passa sous l’horizon.