vue1.jpg vue2.jpg vue3.jpg vue4.jpg vue5.jpg

2.png 3.png 4.png 5.png



Le numérique offre cet avantage de faciliter grandement l’échange, la diffusion, la reproduction de toutes sortes de choses. Il en va ainsi des logiciels libres, mais aussi de toute forme d’art numérique libre, à savoir par exemple : la photographie, la vidéo, la musique, la sculpture numérique, …

Il n’est cependant pas évident de transposer ces pratiques à des médiums plus classiques, comme la gravure par exemple. Alors que cette technique est apparue dans le but d’améliorer la diffusion d’images dans l’ensemble des médias disponible selon les époques, elle est devenue aujourd’hui, par défaut, une pratique visant à produire des tirages en quantité limité.

Il me semble donc important d’essayer d’introduire dans ces médiums des outils permettant un usage cohérent des licences libres.

En gardant cet exemple de la gravure, j’ai imaginé une presse à destination de l’espace publique. L’idée est de permettre la reproduction d’une matrice intégré à la presse, ainsi que l’impression de ses propres gravures. Le fonctionnement est relativement simple : la matrice est fixé sur un plateau qui pivote de haut en bas, ce qui facilite l’encrage de la plaque, mais cela permet aussi de la recouvrir par son propre travail, pour une utilisation "classique". Ayant plutôt une pratique de la gravure en taille d’épargne, ou gravure sur bois, c’est ce procédé qui a été privilégié (l’encrage sur ce type de presse, d’une plaque travaillé en taille-douce, peut s’avérer compliqué... Mais pas impossible !).

Attention, cette machine est encore en phase d’essai, il s’agit d’un prototype. Les premiers tests se sont montrés concluant mais il reste quelques réglages/modifications à faire. Vous pouvez prendre part à ce projet publié sous licence Art Libre, en récupérant dans l’archive toutes les informations nécessaire à son montage. L’ensemble a été imaginé pour être monté dans un garage fournis, mais ne nécessitant pas d’usinage, ni de machine complexe (grâce à l’utilisation de moyeux de serrage par exemple). Le coût de revient est d’environ 350 euros (sans l’aggloméré qui est de récupération).

L’ensemble est paramétrable et devrait pouvoir se faire en d’autre dimensions, voire dans un autre matériau pour un usage dans un espace public ; et peut être même évolutif, il devrait être possible d’en faire un appareil à sérigraphie du même ordre.

Le logiciel libre Freecad a été utilisé pour une modélisation 3D de la presse. Multi-plateforme mais en version bêta, attention si vous souhaitez modifier le fichier (vous verrez par exemple que toutes les cotations des dessins technique ont été faite à la main avec Inkscape, parce que cette fonction n’est pas encore implémenté).

Boitier - Version 1

vue1.jpg vue2.jpg vue3.jpg vue4.jpg vue5.jpg vue6.jpg vue7.jpg vue8.jpg vue9.jpg vue10.jpg vue11.jpg vue12.jpg vue13.jpg vue14.jpg vue15.jpg vue16.jpg vue17.jpg vue18.jpg vue19.jpg vue20.jpg vue21.jpg vue22.jpg vue23.jpg vue24.jpg vue25.jpg vue26.jpg vue27.jpg vue28.jpg vue29.jpg vue30.jpg vue31.jpg vue32.jpg vue33.jpg vue34.jpg vue35.jpg vue36.jpg vue37.jpg vue38.jpg vue39.jpg vue40.jpg vue41.jpg vue42.jpg vue43.jpg



Boitier - Version 2

vue1.jpg vue2.jpg vue3.jpg vue4.jpg vue5.jpg vue6.jpg vue7.jpg vue8.jpg vue9.jpg vue10.jpg



Boitier - Version3

vue1.jpg vue2.jpg vue3.jpg vue4.jpg vue5.jpg vue6.jpg vue7.jpg



Plateau

vue1.jpg vue2.jpg vue3.jpg vue4.jpg vue5.jpg vue6.jpg vue7.jpg vue8.jpg vue9.jpg vue10.jpg vue11.jpg



Table

vue1.jpg vue2.jpg vue3.jpg vue4.jpg vue5.jpg vue6.jpg vue7.jpg vue8.jpg vue9.jpg vue10.jpg vue11.jpg vue12.jpg vue13.jpg vue14.jpg vue15.jpg vue16.jpg vue17.jpg vue18.jpg vue19.jpg vue20.jpg vue21.jpg vue22.jpg vue23.jpg vue24.jpg vue25.jpg vue26.jpg vue27.jpg vue28.jpg